Changement de Constitution,Maroc : Jean-Claude Vuemba accuse Tshisekedi auprès de Mobutu

4 min read

L’ancien président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central, Jean-Claude Vuemba Luzamba a, à l’occasion de son séjour dimanche à Rabat, capitale du Maroc, rendu hommage à l’ancien président de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). Dans son message prononcé devant la tombe du maréchal, Jean-Claude Vuemba a évoqué l’intention du président de la République actuel de changer ou de modifier la Constitution. Il a aussi dressé un tableau sombre du pays depuis le départ du Maréchal Mobutu du pouvoir. Comme pour confirmer sa phrase où il disait qu’après lui ce sera le déluge. Lisez, en intégralité, le message de Jean-Claude Vuemba Luzamba prononcé à Rabat.

MESSAGE AU MARECHAL MOBUTU SESE SEKO

MAROC /RABAT, LE 9 JUIN 2024

JE SUIS VENU À VOUS PAPA MARÉCHAL, ME RECUEILLIR ET ME RAPPROCHER DE VOTRE ESPRIT COMME JE LE FAIS À CHAQUE FOIS QUE J’EN AI L’OCCASION.

LES BAMBUTA DE CHEZ NOUS KONGO DISENT : « SAMBA NKULU AKU, KU SAMBI NKULU NKUENU KO ».

JE M’ADRESSE DONC À VOUS, UN DES GRANDS ESPRITS DU CONGO ZAÏRE, COMME JE M’ADRESSE AUX BANKULU ET AUX BISIMBI KONGO PARCE QUE JE ME SUIS TOUJOURS RECONNU EN VOUS, POUR AVOIR PARRAINÉ ET FAIT CONFIANCE MES DÉBUTS EN POLITIQUE.

LA VISITE D’AUJOURD’HUI EST PARTICULIÈRE. JE ME SUIS EN EFFET SOUVENU D’UNE PAROLE DOULOUREUSE QUE VOUS AVIEZ EU À PRONONCER AU COURS DE VOTRE RÈGNE, SANS DOUTE AGACÉ PAR TANT D’INGRATITUDES, VOUS AVIEZ LANCÉ L’ANATHÈME : « APRÈS MOI CE SERA LE DÉLUGE ». NOUS Y SOMMES MALHEUREUSEMENT !

JE VIENS POUR CELA VOUS DEMANDER AUJOURD’HUI DE NOUS DÉLIER, DE DÉLIER LE PAYS DE CETTE TERRIBLE ET MALHEUREUSE SENTENCE.

LE CONGO VA MAL, TRÈS MAL. ET, JE CROIS BIEN QUE, PLUS QU’UNE PRÉDICTION, CETTE PAROLE, PRONONCÉE SÛREMENT DANS UN CONTEXTE D’INCOMPRÉHENSION, NOUS VAUT LES DÉSAGRÉMENTS ET LE DÉSORDRE QUE L’ON OBSERVE DANS TOUS LES DOMAINES DE LA VIE NATIONALE.
LES CONGOLAIS ONT-ILS ÉTÉ MAUDITS ?

JE VOUS EN CONJURE. EN VOTRE QUALITÉ D’ANCÊTRE, JE VOUS DEMANDE D’INTERCÉDER AUPRÈS DES BAMBUTA POUR CHANGER LE DEVENIR DE NOTRE PAYS. AIDEZ-NOUS DONC À SORTIR LE CONGO DU TROU NOIR, DE CETTE SPIRALE INFERNALE DANS LAQUELLE ON SE RETROUVE.

LE RÉGIME ACTUEL VEUT CHANGER LA CONSTITUTION A LA DEMANDE DE QUELQU’UNS DES CARTERONS INFEODEES DE SON PARTI POLITIQUE, POUR PLAIRE À UN INDIVIDU, OUBLIANT LES ENSEIGNEMENTS TIRÉS DE TOUTES CES ANNÉES DE CHAOS ET D’INSTABILITÉ QUE NOUS TRAVERSONS DEPUIS VOTRE DÉPART DU POUVOIR.

APRÈS DE LONGUES ANNÉES AU POUVOIR, VOUS ÉTIEZ EN EFFET CONFRONTÉ À DES REVENDICATIONS QUI ONT NÉCESSITÉ DES RÉFORMES INSTITUTIONNELLES. VOTRE GRANDEUR A ÉTÉ D’ASSOCIER TOUTES LES COUCHES SOCIALES AUX CONSULTATIONS POPULAIRES, AVANT DE DÉCIDER DES CHANGEMENTS INSTITUTIONNELS À OPÉRER.

CERTES, LA « DÉMOCRATIE » A MIS DU TEMPS À S’INSTALLER ; MAIS VOUS AVIEZ TRACÉ LE CHEMIN EN OUVRANT LA CONFÉRENCE NATIONALE SOUVERAINE, ET LA SUITE A ÉTÉ PLUS DIFFICILE.

LA CONSTITUTION D’UN PAYS EST UN SOCLE QUI DÉFINIT LES CONDITIONS DU VIVRE ENSEMBLE. POUR L’HÉRITAGE DE L’UNITÉ NATIONALE DONT VOUS AVEZ ÉTÉ LE CHAMPION APRÈS L’ANCÊTRE JOSEPH KASA VUBU,L’ANCÊTRE PATRICE EMERY LUMUMBA ET TANT D’AUTRES ANCÊTRES DU CONGO ZAÏRE.
NOUS, TES DESCENDANTS, NOUS ESPÉRONS QUE LES CHANGEMENTS QU’ON VOUDRAIT EXPÉRIMENTER SE FERONT DANS LE CONSENSUS ET L’UNITÉ.

NOUS ESPÉRONS QUE LA DÉMARCHE POUR ABORDER CE NOUVEAU TOURNANT SERA INCLUSIVE. ET, NOUS FERONS LE NÉCESSAIRE POUR ÉVITER AU PAYS LA DISLOCATION.

EN RESTANT FIDÈLES À VOS IDEAUX SUR L’UNITÉ DES CONGOLAIS, NOUS FERONS TOUT POUR ÉVITER LE REPLI IDENTITAIRE SUR BASE DES VISÉES TRIBALES OU RÉGIONALISTES.

AU NOM DES SACRIFICES ENDURÉS PAR TOUS DANS NOS DIFFERENTS TERROIRS, À VOUS, AUX BANKULU ET A MFUMU SIMON KIMBANGU, JE VOUS DEMANDE D’AGIR SPIRITUELLEMENT POUR CHANGER LE SORT ET LA DESTINÉE DE NOTRE PEUPLE.

JEAN-CLAUDE VUEMBA LUZAMBA

Tu pourrais aussi aimer

Plus d'informations

+ There are no comments

Add yours