Recommandations des Sous-traitants: les jeunes entrepreneurs du Lualaba , Haut-Katanga et Durba haussent le ton contre la FEC auprès du Chef de l’État Félix TSHISEKEDI

6 min read

C’est avec colère que les jeunes entrepreneurs sous-traitants de 3 grandes provinces minières de la RDC à savoir le Lualaba , le Haut-Katanga et le Haut-Uele ont saisi le président de la République Félix-Antoine TSHISEKEDI afin de dénoncer une gourmandise exagérée du patronat congolais qui tient à s’accaparer de l’exécution des marchés dans les entreprises principales au mépris des autres corporations des entrepreneurs alors qu’elle n’est qu’une ASBL comme toutes les autres .

Les jeunes entrepreneurs du Lualaba se sont ainsi rendus au siège d’exploitation de la société TENKE FUNGURUME MINING où ils ont dénoncé un certain exposé de la FEC alors que l’ARSP a accompli sa tâche en incluant toutes les entreprises de différentes corporations dans la liste des sous-traitants recommandés à TFM .

Les jeunes entrepreneurs conduits par Don Israel MBUYI ont signé un mémorandum adressé au chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi

« nous, jeunes entrepreneurs, acteurs de la sous-traitance dans la Province du Lualaba, poussés par le devoir de veiller sur l’essor économique de notre précieuse nation, la République Démocratique du Congo et mus par le souci d’accompagner la vision du président de la République, Chef de l’Etat Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo de créer une classe moyenne véritablement congolaise et INCLUSIVE;
Une jeunesse, oubliée pendant longtemps, naviguant à contre-courant, abandonnée à elle-même et devenuel’arme de destruction de tous les ennemis du pays, a pu retrouver l’espoir par votre détermination de lui offrir un avenir meilleur. Par votre initiative, vous avez au mois de Novembre 2022 organisé une journée de réflexion sur la jeunesse, suivie de la journée « meet the président » en date du 30 octobre 2023 à la cité de l’Union Africaine sans oublier que plusieurs fois, vous vous êtes exprimé avec détermination pour donner de l’emploi par l’entreprenariat aux jeunes congolais.
Grâce à vos actions salutaires, aujourd’hui, nous félicitons l’ARSP pour avoir, pour la première fois, dans l’histoire de la sous-traitance, procédé à une attribution équitable et juste des marchés au sein d’une entreprise principale en l’occurrence TENKE FUNGURUME MINING en sigle TFM. » peut on lire dans ce mémorandum.

Et d’ajouter :

« nous nous insurgeons contre la démarche de la FEC tendant à privatiser les recommandations aux seuls membres de cette structure qui cherche à avoir à elle seule les 100% des marchés au détriment des sous-traitants affiliés àd’autres corporations. Pourtant, de l’analyse de la liste partielle de 25 sous-traitants recommandés afin d’assurer l’exécution de grands marchés au sein de l’entreprise TFM, il ressort clairement que les membres de différentes corporations se sont tous retrouvés, la FEC y compris , ce qui permet de matérialiser la vision du Chef de l’Etat.

A titre illustratif,

  1. BAD CONSTRUCT AND INDUSTRIE: FEC
  2. ELEPHANT TRADE SARL : Club des Sous-traitants
  3. ALMER ENGINEERING : Fédération Nationale des Jeunes Entrepreneurs du Congo FNJC en sigle
  4. MULYKAP : FEC
  5. GPM : FEC
  6. EAGLE Global : Jeunes Entrepreneurs de la Diaspora ;
  7. ORM LOGISTICS: Fédération Nationale des Sous-Traitants Congolais, FNSC en sigle
  8. Trade Service : FEC

Même réaction pour les jeunes entrepreneurs du Haut-Katanga

Pour leur part , les jeunes entrepreneurs du Haut-Katanga se sont rendus au Gouvernorat pour annoncer aux autorités provinciales leur opposition au diktat de la FEC :

« Nous entrepreneurs, réunis au sein du collectif des jeunes entrepreneurs œuvrant dans la sous-traitanceprincipalement dans la Province du Haut-Katanga où se trouve le siège social de l’entreprise TENKE FUNGURUME MINING avions été désagréablement surpris et écœuré de lire le communiqué de la Fédération des Entreprises du Congo  datant du 10 Avril 2024 désapprouvant la liste publiée par l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le Secteur Privé ARSP sur les antennes de la RTNC sous prétexte que ladite liste devrait être rédigée en concertation en se basant seulement sur un protocole d’accord signé avec l’ARSP. » ont dénoncé ces jeunes entrepreneurs dans leur mémorandum lu devant le gouverneur de province

Et de poursuivre :

« nous constatons que la FEC a tendance à tort d’ailleurs , àvouloir monopoliser les marchés pour ses membres au mepris des membres d’autres corporations alors que le Chef de l’Etat Son Excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo travaille activement pour une sous-traitance INCLUSIVE et donc ouverte à Tous les congolais en vue d’aboutir à l’émergence d’une vraie classe moyenne congolaise. »

Opposés à la FEC, Les jeunes entrepreneurs de Durba appellent l’ARSP à recommander les entrepreneurs comme c’est le cas à TFM

Comme les jeunes entrepreneurs du Haut-Katanga et du Lualaba , ceux de la province du Haut-Uele basés à DURBA précisément ont dénoncé, dans un mémo adressé au chef de l’Etat,le comportement de la FEC qui méprisent les autres corporations des entrepreneurs et ont par ailleurs demandé à l’ARSP de répéter la même expérience avec les entrepreneurs de leur province :

« nous demandons au DG Miguel KASHAL de ne pas céder à cette FEC qui n’est là que pour des intérêts égoïste mais de faire diligence afin de reproduire la même action ici dans la province de Haute Uelé, car nous l’attendons avec impatience après son dernier passage ici , pour que la classe moyennevéritablement congolaise et la création des millionnaires dont nous sommes favorablessoient une réalité. »

En définitive, il appartient au chef de l’État Félix Tshisekedi de constater l’ingérence de la FEC dans le travail de l’ARSP et d’agir en conséquence afin de permettre l’éclosion des entreprises à capitaux majoritairement congolais qui vont être recommandés pour l’exécution de grands marchés dans les entreprises principales .

La rédaction

Tu pourrais aussi aimer

Plus d'informations

+ There are no comments

Add yours